Réhabilitation de la halle 121 de la Cartoucherie en tiers-lieu, à Toulouse

- Halle 121-Nord : halle gourmande, coworking, espace bien-être et sport
- Halle verte : travée plantée découverte
- Halle 121-Sud : salle d’escalade

Projet conçu en tant qu’architecte mandataire associé à OECO architectes

ZAC de la Cartoucherie, Toulouse

Quand

Mars 2017 - chantier en cours

Pour

Redman, collectif Cosmopolis, Groupe Caisse des dépôts

Conçu par

Compagnie architecture (sous le nom Chloé Bodart / Construire) (architecte mandataire), OECO (architectes associés)

Avec

Terrell (BE structure et enveloppe), CEERCE (BE fluides), Hoéco (économiste), Gamba (BE acoustique), IDTEC (VRD et paysagiste), EEC (OPC)

Surface estimée

10 500 m²

Estimation montant des travaux

13 millions d'€ HT

Le projet des halles de la Cartoucherie se compose de deux bâtiments distincts : la réhabilitation des halles de la Cartoucherie et de la construction d’une salle de spectacle. Ce projet d’ambition territoriale s’inscrit dans le cadre du renouvellement urbain de la ZAC de la Cartoucherie, à Toulouse. Futur pôle d’activité de la ville et du quartier en devenir, il rassemble de multiples activités, complémentaires entre elles, tournées vers la culture, le sport, la gastronomie, le travail, le loisir…
Né d’un regroupement d’entrepreneurs dans divers domaines nommé la SAS Tiers Lieux, le projet des halles de la Cartoucherie cherche la mixité des usages, la rencontre entre différents utilisateurs et publics, afin de créer une dynamique forte permettant de faire des ces lieux des espaces vivants et pluriels.

Travailler sur la réouverture de ces espaces au quartier et à la ville, aux habitants, c’est réemployer l’existant en lui proposant un nouveau départ.
Nous prenons la suite.

La halle est divisée en deux parties  par un espace extérieur planté couvert : la Halle verte. La partie Nord, la plus grande (renommée Halle 121-Nord) est composée d’une rue centrale – la grande rue – desservant de part et d’autre les différents usages sur 2 niveaux : halle gourmande, co-working, terrain de sports… La partie Sud (renommée Halle 121-Sud), aussi sur deux niveaux, accueille quant à elle comme activité principale une salle d’escalade.

L’ensemble se qualifie comme un « tiers-lieu », lieu hybride entre culture, travail et loisirs.

Dans la Halle verte, les murs maçonnés sont démolis pour mettre à nu la structure béton des poteaux et la charpente, conservée en l’état. Une toiture en polycarbonate translucide est mise en œuvre, faisant référence au matériau existant sur les lanterneaux, et favorisant un apport de lumière naturelle pour cet espace largement végétalisé.
Un aménagement paysager y prend place, permettant de rassembler les pratiques hybrides des différents usages activés dans les halles.

Ce lieu, à la fois espace vert et lieu de rassemblement se veut ouvert et polyvalent, favorisant largement l’appropriation des futurs occupants.

Cette Halle verte permet l’accès à la salle d’escalade toute hauteur située dans la Halle Sud. D’une surface totale de 2100 m², celle-ci s’organise sur 2 étages, en mettant en valeur la volumétrie originelle du bâtiment. Les échanges entre l’intérieur et l’extérieur sont facilités et favorisés par de larges ouvertures et un balcon appropriable.

La charpente béton existante s’enchevêtre avec l'ossature bois des murs d'escalade.